Le choix des élus en matière d’achats socialement responsables

Pour des élus conduire une politique d’achats socialement responsables c’est pour l’essentiel vouloir mobiliser les ressources de leur  territoire et cela peut se faire en 2018 selon de multiples initiatives.


1 / Une politique d’achats socialement responsables doit  savoir valoriser les
entreprises locales, artisans, petites et moyennes entreprises. Cela peut se faire dans le respect absolu des principes fondamentaux de la commande publique (transparence des procédures, égal accès des entreprises et égalité de traitement). 


2 / Avec les clauses sociales d’insertion on peut  valoriser les hommes et les femmes du territoire  qui connaissent des difficultés sociales et professionnelles, mais qui veulent retrouver un emploi. Fragilisés par le chômage, ces personnes ont parfois du mal à convaincre de leur bonne volonté. L’obligation faite aux entreprises de recruter dans le cadre des clauses, leur permet de retrouver un contrat de travail. 



3 / Pour les personnes les plus éloignées de l’emploi, qui ne peuvent pas bénéficier du dispositif de clauses sociales d’insertion, il faut développer les marchés de services de réinsertion sociale et professionnelles en travaillant notamment avec les ateliers et chantiers d’insertion


4 / Les marchés réservés sont une nouveauté. Nous avions depuis 2005 les marchés réservés aux structures qui accueillent des personnes handicapées. S’ajoutent en 2016, les marchés réservés pour les structures d’insertion par l’activité économique et les structures de l’économie sociale et solidaire. 


5 / Il faut aussi prendre en considération certaines innovations ou expérimentations  telles que la clause sociale, la clause diversité, la clauses « jeunes décrocheurs » orientée vers les marchés de fourniture, le compte clauses, le label social, le sourçage …


6 / Plus globalement on doit enfin s’interroger sur la valorisation dans la commande publique des entreprises citoyennes